Profitez de 30% de réduction jusqu'au 28 mars avec le code: SOLDE30 😍

Combien de fois par jour se chevauchent les aiguilles d’une montre ?


Combien de fois par jour se chevauchent les aiguilles d’une montre ? Voilà une question piège récurrente dans les entretiens, capable de déstabiliser même les candidats les plus confiants. S’ils ne s’attendent pas forcément à la réponse exacte, les recruteurs testent surtout votre capacité de raisonnement et de communication. Il est donc important de rester zen pour pouvoir répondre et convaincre son interlocuteur.

La bonne réponse : 22 fois par jour

Un jour compte 24 heures et on distingue deux types de montres à aiguilles. Il y a d'une part les montres qui ne possèdent pas de trotteuses (étant donc les montres à deux aiguilles) et d'autre part les équipées d'une trotteuse, ayant ainsi trois aiguilles au total.

Pour la montre sans trotteuse

Avec ce type de montre, il faut partir du fait que le premier chevauchement a lieu à minuit. En tenant compte du mouvement constant des deux aiguilles et sachant que la petite aiguille avance en fonction du déplacement de la grande, les autres chevauchements ont lieu aux heures suivantes :

  • 0 h
  • 1 h 5 min 27 s
  • 2 h 10 min 54 s ;
  • 3 h 16 min 21 s ;
  • 4 h 21 min 49 s ;
  • 5 h 27 min 16 s ;
  • 6 h 32 min 43 s ;
  • 7 h 38 min 10 s ;
  • 8 h 43 min 38 s ;
  • 9 h 49 min 5 s ;
  • 10 h 54 min 32 s ;
  • 12 heures ;
  • 13 h 5 min 27 s ;
  • 14 h 10 min 54 s ;
  • 15 h 16 min 21 s ;
  • 16 h 21 min 49 s ;
  • 17 h 27 min 16 s ;
  • 18 h 32 min 43 s ;
  • 19 h 38 min 10 s ;
  • 20 h 43 min 38 s ;
  • 21 h 49 min 5 s ;
  • 22 h 54 min 32 s

Dans cette chronologie, compter le prochain qui aura lieu à minuit reviendrait à compter un chevauchement deux fois. Par conséquent, le nombre de chevauchements par jour est de 22.

Pour une montre avec trotteuse

En mouvement constant, les trois aiguilles ne s’alignent parfaitement que deux fois par jour. À minuit et à midi.

La réponse n'est donc pas unique. Que vous répondiez 2 ou 22, vous auriez donné une bonne réponse. Il suffira après de justifier votre réponse en précisant le type de montre considéré. Pour faire plus d'effets, vous pouvez toujours donner les deux réponses.

En cas d’impasse, retournez la situation en votre avantage

Si au cours d’un entretien vous êtes confrontés à ce type de question et que malheureusement vous n’avez pas la réponse, ne laissez surtout transparaître aucune forme de panique ou de stress. Ne tardez pas trop à donner une réponse (évitez un langage corporel qui traduit une certaine hésitation telle que tirer le lobe de son oreille avec les doigts des expressions comme euh), cela pourrait jouer en votre désavantage.

Mettez en avant votre sens de l’improvisation, veillez à émettre des phrases bien construites avec un raisonnement cohérent. Vous pouvez par exemple répondre à la question sur un ton humoristique avec une référence au temps.

Par exemple, vous pouvez par exemple répondre « Le temps n’est pas une obsession. Je ne regarde pas assez ma montre pour le savoir, car je ne m’ennuie jamais », ou encore « Le temps passe par le trou de l’aiguille des heures ». De telles réponses ont pour avantage de vous présenter aux yeux de votre interlocuteur comme quelqu’un qui à défaut d’être un ingénieur horloger, est doté d’une grande culture.

Évitez surtout des réponses qui traduiraient une sorte de débarras. Des réponses comme « aucune idée », « Je ne me suis jamais réellement posé la question », ou encore « Impossible à dire ». Vous donneriez une mauvaise impression à votre interlocuteur, car même si vous avez le profil et l’expérience nécessaire pour le poste, il verra plus en vous quelqu’un dont la préoccupation première n’est pas de trouver des solutions à un problème donné, ou pire, quelqu’un qui ne fait pas preuve de persévérance.